​​​​

​Antici Un groupe de hauts diplomates des représentations permanentes à Bruxelles qui aident les ambassadeurs du Coreper II à préparer des compromis sur la législation de l'UE entre les États membres. Fondé en 1975 et baptisé du nom du premier Président italien du groupe, Paolo M Antici. Un groupe de travail similaire a été créé pour aider les ambassadeurs suppléants du Coreper I et a été nommé groupe Mertens après son premier Président belge, Vincent Mertens de Wilmars. 
Charte des droits fondamentaux​ Les droits fondamentaux au niveau de l'UE sont désormais sous le contrôle de la Cour de l'UE au Luxembourg. La Charte des droits fondamentaux de l'UE a été adoptée à Nice en décembre 2000 en tant que déclaration politique. A partir du 1er décembre 2009, elle est devenue officiellement légalement contraignante au titre de l'article 6 TUE du traité de Lisbonne. Un jugement à partir de 2013 donne à la Charte la primauté sur les constitutions nationales. Il contient 54 articles tirés principalement de la Convention européenne des droits de l'homme. Ils sont divisés dans les domaines suivants:  ​
Collège (c'est-à-dire le collège des commissaires)​ La Commission est composée du Collège des commissaires qui est constitué de 28 membres, dont le Président, les Vice-Présidents et le Haut Représentant. Les commissaires, un pour chaque pays de l'UE, sont les dirigeants politiques de la Commission durant une période de cinq ans. Chaque commissaire est chargé de domaines de politique spécifiques par le Président.
Compétence Les pouvoirs de l'UE comme stipulés par les traités. Divisée en: 1) compétences exclusives; 2) compétences partagées; 3) compét​ence pour soutenir, coordonner ou compléter les actions des États membres; et 4) compétence à prévoir des dispositions dans lesquelles les États membres de l'UE doivent coordonner leurs politiques.
Configuration Le Conseil de l'UE est une entité juridique unique, mais il se réunit dans 10 «configurations» différentes, selon le sujet traité. Il n'y a pas de hiérarchie entre les formations du Conseil, bien que le Conseil "Affaires générales" joue un rôle de coordination spécifique et qu'il soit responsable des questions institutionnelles, administratives et horizontales. Le Conseil des affaires étrangères a également un mandat spécial. L'une quelconque des 10 configurations du Conseil peut adopter un acte qui relève d'une autre configuration. Par conséquent, en tout acte législatif adopté par le Conseil il n'y a aucune mention de la configuration.​
Coreper (I & II) « Coreper » désigne le « Comité des représentants permanents des gouvernements des États membres auprès de l'Union européenne ». Coreper II est composé des Représentants permanents de chacun des 28 États membres, et Coreper I de leurs députés. Tous les points à inscrire à l'ordre du jour du Conseil (à l'exception de certaines questions agricoles) doivent d'abord être examinés par le Coreper, à moins que le Conseil n'en décide autrement. Il ne s'agit pas d'un organe de décision de l'UE, et tout accord auquel il est parvenu peut être remis en question par le Conseil qui, seul, a le pouvoir de prendre des décisions.​
Conclusions du Conseil Après chaque sommet, le Président du Conseil européen publie les conclusions convenues pendant le sommet. Elles sont négociées, souvent modifiées entre les premiers ministres, puis orientés vers d'autres initiatives politiques de l'UE. Les conclusions de la présidence ne sont pas juridiquement contraignantes mais ont été utilisées par la Cour européenne comme une forme de droit non contraignant. ​. ​
Conseil de l'Europe Le Conseil de l'Europe est une organisation internationale spécialisée dans la promotion des droits de l'homme, de la démocratie et de l'État de droit en Europe. Fondé en 1949, il compte 47 États membres, couvre environ 820 millions de personnes et dispose d'un budget annuel d'environ un demi-milliard d'euros. L'organe le plus connu du Conseil de l'Europe est la Cour européenne des droits de l'homme, qui applique la Convention européenne des droits de l'homme. Le Conseil de l'Europe promeut les droits de l'homme par le biais de conventions internationales telles que la Convention sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique et la Convention sur la cybercriminalité. Il surveille les progrès accomplis par les États membres dans ces domaines et formule des recommandations par l'intermédiaire d'organes de contrôle indépendants et experts. ​
Conseil de l'Union européenne (Conseil des ministres)
Le Conseil des ministres, généralement appelé «le Conseil», est le principal organe décisionnel et législatif de l'UE. Avec le Parlement européen, le Conseil des ministres constitue le corps législatif de l'UE. Le Conseil des ministres ne doit pas être confondu avec le Conseil européen ou le Conseil de l'Europe. La première est une institution distincte de l'UE dont il est question ci-dessous. Le dernier est un organe international, complètement séparé de l'UE, créé en 1949 dans le but de promouvoir la démocratie, les droits de l'homme et l'état de droit au sein de ses 40 États membres.
Cour de justice de l'Union européenne​ La Cour de justice de l'Union européenne (CJUE), siégeant à Bruxelles, englobe l'ensemble du pouvoir judiciaire. Elle est la principale autorité judiciaire de l'UE et veille à ce que le droit communautaire soit appliqué de la même manière dans tous les pays de l'UE. Il règle également les différends juridiques entre les gouvernements nationaux et les institutions de l'UE.​
​Directive Une directive est un acte juridique incorporant la processus de décision de l'UE. Les directives doivent d'abord être transférées dans le droit national par l'intermédiaire des parlements et des gouvernements des États membres, par exemple pendant une période déterminée, telle que 18 mois. Si un pays refuse d'adopter une directive, elle peut en tout cas devenir loi dans ce pays. Si les règles sont suffisamment précises, elles peuvent être considérées comme directement applicables. Au fil des ans, la Cour européenne a proclamé de nombreuses directives directement applicables et a même déclaré que les pays sont tenus de payer une indemnisation s'ils n'ont pas mis en œuvre une directive dans le temps prévu. ​
CESE Le Comité économique et social européen (CESE) est un organe consultatif de l'UE composé de représentants des organisations de travailleurs et d'employeurs et d'autres groupes d'intérêt. Il émet des avis sur les questions européennes auprès de la Commission européenne, du Conseil de l'UE et du Parlement européen, agissant ainsi comme un pont entre les institutions décisionnelles de l'UE et les citoyens de l'UE.​
AELE L'Association européenne de libre-échange (AELE) est une organisation intergouvernementale mise en place pour promouvoir le libre-échange et l'intégration économique au bénéfice de ses quatre États membres: L'Islande, le Liechtenstein, la Suisse et la Norvège. L'Association est responsable de la gestion de la Convention de l'AELE, qui constitue la base juridique de l'organisation et régit les relations de libre-échange entre les États de l'AELE; du réseau mondial d'accords de libre-échange et de partenariat de l'AELE; et de l'accord sur l'Espace économique européen (EEE), qui permet à trois des quatre États membres de l'AELE (l'Islande, le Liechtenstein et la Norvège) de participer au marché intérieur de l'UE.​
Élargissement L'élargissement de l'Union européenne (UE) décrit le processus d'admission des nouveaux États membres à l'UE. Depuis la signature du Traité de Paris en 1951 par la création de la Communauté européenne du Charbon et de l'Acier (CECA), les six pays (l'Allemagne, la Belgique, la France, l'Allemagne, l'Italie, le Luxembourg et les Pays-Bas) l'UE s'est élargie avec succès six fois: en 1973, lorsque le Royaume-Uni, l'Irlande et le Danemark ont adhéré; en 1981, date à laquelle la Grèce est devenue la dixième membre; Cinq ans plus tard, lorsque l'Espagne et le Portugal ont rejoint l'UE en 1986; en 1995, lorsque l'Autriche, la Suède et la Finlande sont entrées à bord; Et en 2004, lorsque l'UE a admis Chypre, la République tchèque, l'Estonie, la Hongrie, la Lettonie, la Lituanie, Malte, la Pologne, la République slovaque et la Slovénie, le «plus grand élargissement jamais atteint en termes de portée et de diversité». La Bulgarie et la Roumanie ont été admises en 2007. Le nouveau membre du club, la Croatie, a rejoint en 2013.​​
Conseil de l'UE Le Conseil européen se compose des chefs d'état ou des gouvernements de tous les États membres de l'UE et des Présidents du Conseil européen et de la Commission.  Elle peut agir sur les questions internationales actuelles par l'intermédiaire de la « Politique étrangère et de sécurité commune ».  Il peut prendre des décisions sur des questions épineuses sur lesquelles le Conseil des ministres n'a pas pu s'entendre.​
Commission européenne La Commission européenne représente et défend les intérêts de l'UE dans son ensemble.  Elle est politiquement indépendante et répond au Parlement européen.  Elle présente également des propositions législatives au Conseil et du Parlement.​
Convention européenne des Droits de l'Homme La Convention européenne des droits de l'homme est la première convention du Conseil de l'Europe et la pierre angulaire de toutes ses activités. Elle fut adoptée en 1950 et est entrée en vigueur en 1953. Sa ratification est une condition préalable à l'adhésion dans l'Organisation. La Cour européenne des Droits de l'Homme supervise la mise en œuvre de la Convention dans les 47 États membres du Conseil de l'Europe. Les individus peuvent porter plainte contre la violation des droits de l'homme à la Cour de Strasbourg une fois que toutes les possibilités d'appel ont été épuisées dans l'État membre concerné. L'Union européenne se prépare à signer la Convention européenne des Droits de l'Homme, créant un espace juridique européen commun pour plus de 820 millions de citoyens.​
Conseil européen​ La réunion régulière des chefs d'État et de gouvernement des États membres de l'UE. Ces Présidents et premiers ministres, ainsi que le Président de la Commission européenne, se réunissent au moins quatre fois par an pour fixer les orientations politiques générales de l'UE. Les ministres des Affaires étrangères et autres ministres peuvent y assister par invitation. Les réunions sont maintenant dirigées par un Président permanent. Le traité de Lisbonne a créé le Conseil européen en tant qu'institution officielle de l'UE. Donald Tusk, Président du Conseil européen, préside ses réunions.​
Cour européenne des Droits de l'Homme Parmi les droits protégés par la Cour européenne des Droits de l'Homme figurent le droit à la vie, l'interdiction de la torture, l'interdiction de l'esclavage et du travail forcé, le droit à la liberté et à la sécurité, le droit à un procès équitable, La liberté de réunion et d'association, le droit de se marier, le droit à un recours effectif et l'interdiction de la discrimination.​
Cour Européenne de Justice Basée au Luxembourg, cette cour veille au respect de la loi dans l'interprétation et l'application des traités européens de l'Union européenne.
Parlement européen L'organe parlementaire de l'Union européenne, qui compte 766 députés européens des 28 pays de l'Union européenne, élus au suffrage universel. Ses membres forment 8 groupements de partis politiques distincts (et certains membres indépendants), et sa fonction principale est d'adopter le droit de l'UE en collaboration avec le Conseil de l'UE.​
Union européenne L'Union européenne est une union économique et politique unique entre 28 Européens.  Elle est fondée sur l'état de droit, c'est-à-dire: tout est fondé sur des traités et démocratiquement acceptés par ses pays membres.​
​Cinq Présidents Il s'agit du Président du Parlement européen, du Président du Conseil européen, du Président de l'Eurogroup, du Président de la Commission européenne et du Président de la Banque centrale européenne.​
Quatre libertés​ Le droit des citoyens de l'UE de vivre, de travailler et d'acheter et de vendre des biens et des services partout où ils le souhaitent dans l'Union. Bien que nombre de ces libertés soient une réalité au sein de l'UE, il existe encore de nombreux exemples où les libertés sont incomplètes.​
Accord général L'accord général sur les tarifs douaniers et le commerce, GATT, est un organisme des Nations Unies créé en 1948 pour accroître les échanges et encourager le libre-échange et les réductions tarifaires. Le GATT comptait 110 membres lorsqu'il a été rebaptisé Organisation mondiale du commerce (OMC) en 1995. L'accord général sur le commerce des services, l'AGCS, est un accord international de l'Organisation mondiale du commerce (OMC) sur l'introduction d'une économie de marché et le libre-échange, par exemple dans les services sociaux.​
Mertens Un groupe de hauts diplomates des représentations permanentes à Bruxelles assistant le Coreper dans la préparation des compromis entre les États membres. Créé en 1993 et ​​nommé d'après son premier Président belge, Vincent Mertens de Wilmars. ​
Groupe Nicolaidis Le Groupe Nicolaidis prépare les réunions du Comité politique et de sécurité (CPS). C'est un équivalent des groupes Antici et Mertens, qui entreprennent les préparatifs du Comité des Représentants permanents (Coreper). Le groupe Nicolaidis se réunit deux fois par semaine, toujours la veille d'une réunion de la CFP.
Assemblée parlementaire (du Conseil de l'Europe) L'organe délibérant du Conseil de l'Europe (non UE), composé de 318 représentants (et le même nombre de suppléants) nommés par les 47 parlements nationaux des États membres.​​
Feuille de route​ Les feuilles de route donnent une première description des initiatives envisagées par la Commission. Ils décrivent le problème que l'initiative vise à aborder et les options politiques possibles. Ils fournissent également un aperçu des différentes étapes prévues dans le développement de l'initiative, y compris la consultation des parties prenantes et le travail d'évaluation d'impact. Si une évaluation d'impact n'est pas réalisée, la Feuille de route explique pourquoi.​
Trilogue Réunions informelles tripartites réunissant des représentants du Parlement européen, du Conseil et de la Commission. Le contenu et le but des trilogues peuvent varier de discussions très techniques à des discussions très politiques (impliquant des ministres et des commissaires). Ils peuvent aborder des questions de planification et d'échéancier ou entrer dans les détails sur une question substantielle particulière.​
TTIP Le Partenariat transatlantique pour le commerce et l'investissement est un accord commercial proposé entre l'UE et les États-Unis dont l'objectif est de stimuler le commerce et la croissance économique dans trois domaines principaux : l'accès aux marchés; la réglementation spécifique ; et des règles et principes plus larges et des modes de coopération. Les pourparlers devaient initialement se terminer en 2014, mais sont toujours en cours.​​