Sites archéologiques

 
Dans les îles maltaises il y a trois sites inscrits sur la liste du patrimoine mondial de l’UNESCO. Ces sites sont  la ville de la Valette, les Temples Mégalithiques et l’Hypogée de Ħal Saflieni.
 
Au total, on trouve sept temples mégalithiques sur les îles de Malte et Gozo, chacun étant le résultat d’un développement individuel. Les deux temples de Ġgantija sur l’île de Gozo, sont impressionnants à cause des structures gigantesques de l’âge de bronze. Les Temples de Ġgantija sont parmi les monuments portant leur propre poids, les plus ancien au monde, surpassant même les célèbres pyramides de Gizeh en Égypte.
 
Les temples de Ħaġar Qim, Mnajdra et​ Tarxien sont des chefs-d'œuvres d'architecture, lorsqu’on prend en compte le nombre limité de ressources disponibles aux constructeurs. Les temples représentent une tradition architecturale unique sur les îles maltaises de 3600 à 2500 av. J.C.
 
Le Hypogée de Ħal Saflieni est un complexe souterrain taillé dans la roche qui était utilisé à la fois comme sanctuaire et comme lieu de sépulture par les constructeurs. Les trois niveaux du sous-sol datent d'environ 3600 à 2400 av. J.C. Le monument est considéré comme la quintessence des monuments préhistoriques.
 
La capitale de Malte, la Valette, est indissociable de l’histoire militaire et caritative de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem. Construite après le Grand Siège de 1565, et nommé après le Grand Maître Jean Parisot de La Valette, cette ville fortifiée a des centaines de monuments répartis sur un espace restreint, qui font d’elle l’un des sites historiques les plus riches au monde.
 
En 2018, La Valette sera la Capitale européenne de la Culture.
 
 

Fortifications et Tourelles

  
Malte est souvent appelée l’« île forteresse » à cause de la concentration d’architecture militaire. C’est l’héritage de ces îles qui ont fait l’objet de disputes à de nombreuses reprises en raison de leur position stratégique et leurs ports profonds et protégés.  
  
Les fortifications restantes furent construites au cours de deux périodes distinctes:  sous le règne des Chevaliers de l’Ordre et sous la gouvernance britannique. Ces structures imposantes sont un rappel des entreprises militaires et rappellent un âge de chevalerie, héroïsme et batailles légendaires. 
  
Une promenade le long des remparts de la Valette ou une randonnée le long des fortifications de Victoria Lines, construites sur la grande faille géologique qui divise toute l’île d’Est en Ouest. Partout vous trouverez les restes de notre glorieux passé militaire, des forts côtiers du 17e siècle aux casemates de la deuxième guerre mondiale.

Que vous parcourez les rues de La Valette, ou les autres villes et villages à travers Malte et Gozo, vous allez trouver sur votre chemin différents sites historiques et chacun d’eux ajoutera un petit morceau coloré au mosaïque des siècles.
 
 

Musées et galeries

  
Découvrir 7000 ans d’histoire n’a jamais été aussi facile. Les îles maltaises sont véritablement un grand parc historique. Il y a des sites à l'extérieur et des musées à l’intérieur consacrés à toutes les ères historiques – allant de la  préhistoire à la deuxième guerre mondiale.
  
Les chevaliers de l’Ordre de Saint Jean étaient de grands patrons des arts et au cours de leur règne de 250ans, ils ont laissé en héritage une vaste sélection de chefs-d’œuvres qui peuvent être admirés dans les musées, les palais et les églises à travers les îles. 
 
Avec leurs couleurs foncées et leur paysage accidenté, les îles maltaises ont longtemps inspiré artistes locaux et étrangers, photographes et sculpteurs.  Certaines de leurs œuvres sont exposées dans nombreuses galléries, y compris les œuvres par un nombre d’excellents artistes contemporains. L'Espace Créatif de St. James Cavalier à la Valette, expose leurs œuvres, alors que d’autres sites, tels que le musée national des beaux-arts et le musée national d’archéologie organisent régulièrement des exhibitions d’art, de sculpture et de céramique. 
 
 

Sites religieux

  
Malte est l’un des plus anciens bastions du christianisme. St. Paul fait naufrage à Malte et se fait prendre captif alors qu'il était en route pour Rome en l'an 60 après J.-C. Il y a introduit le christianisme. Ses pas peuvent être tracés dans les sanctuaires, les grottes et les catacombes de Rabat ainsi que dans l’ancienne capitale, Mdina.
 
Il y a plus de 360 églises et chapelles parsemées à travers les îles, qui font partie intégrante du paysage et qui sont au cœur de la vie sociale et culturelle maltaise.
 
Un grand nombre de ces bâtiments sont devenus de véritables objets d’art. Ils sont ornés de décorations complexes et de sculptures en pierre représentant des saints, des anges et d’autres symboles sacrés.
 
Peut-être les plus surprenants des sites religieux sont les petites chapelles isolées au bord des routes. Certaines d’elles sont creusées dans la roche; d’autres à même la falaise. Elles sont toutes des lieux de recueillement et de tranquillité.
 
 
 
retour